- PRESENTATION - Imprimer

- Ce site accueille des documents cherchant à rendre visible ce que peut mettre en oeuvre une "philoqueer" (depuis des positions subjectives ne visant pas l'universalité) !

- Mais qu'est-ce qu'une philoqueer?

- C'est une démarche théorique et pratique qui tente de mettre en mots et en corps ce que peut apporter aujourd'hui ce mouvement de la "queertheory" qu'en Europe on peut entendre comme le retour du refoulé de toute une génération dans sa manière de "neutraliser" des auteurs majeurs des trente dernières années (Derrida, Foucault, Deleuze, Lacan etc) : en particulier la possiblité d'une conception du sexuel, du pouvoir et de la vérité qui ne soient pas gouvernés par le "phallocentrisme".

- "En utilisant le terme "queer", il serait possible de re-marquer les différences. Avec la théorie queer, l'objectif serait de conceptualiser les intersections d'identités et d'oppression en contexte. (...) "Queer" recouvre alors des pratiques de resignification et de recodification anti-hégémoniques et performatives, dont le but est de définir des espaces de résistances aux régimes de la normalité" écrit Marie Hélène Bourcier dans Queer Zones - Politiques des identités sexuelles et des savoirs (Editions Amsterdam p. 145/146)

- C'est un site "intello", alors?

- Pas seulement! Car : "- Si la différence sexuelle est toujours lue, elle est aussi lisante" souligne Jacques Derrida (in "Lectures de la différence sexuelle" Editions des femmes p. 98).

Rendre visible et lisible ce qui arrive quand cette "différance" n'est pas que lue mais est aussi lisante, c'est aussi ce qui sous-tend ce site. Il s'agirait aussi de rendre lisible (théoriquement et sexuellement) ce qui se passe quand on "change d'avis"... [cf aussi le "J'ai changé d'avis" de Judith Butler in : "Défaire le genre" (Editions Amsterdam p. 237)].

Changer d'avis (et pas seulement d'opinion) est un événement dans la vie de chacun. C'est un événement qui peut révéler qu' "à des degrés divers nous sommes tous des travestis" , comme le suggère M.H.Bourcier (ibid p. 123). C'est aussi comme cela que peut se comprendre cette remarque de J. Derrida qui, au moment de lire la différence sexuelle, "confesse" ceci: "Je savais d'avance que je ne saurais pas de quel côté me tourner " (ibid p. 98) :

eh bien : c'est de ce côté là que ce site cherche à se tourner !

 

____________________________________________________________________________________________